Viva l'opéra ! dans les cinémas UGC

Mon Compte

Mot de passe oublié ?

Pas de compte ? Inscrivez-vous
Se souvenir de moi ?
NABUCCO

NABUCCO

Giuseppe Verdi

LES ARENES DE VERONE

À cause de son « tube », le fameux choeur des Hébreux réduits en esclavage, Nabucco est devenu un titre d’opéra parmi les plus populaires, même chez ceux qui ne connaissent pas Verdi. Mais Nabucco ne se réduit pas à ce choeur, c’est aussi une oeuvre fondatrice du style de Verdi – une oeuvre qui est apparue de surcroît aux Italiens comme une image symbolique de leur condition de peuple occupé par les Autrichiens. C’est donc une oeuvre idéale pour ouvrir notre nouvelle saison tant cet opéra a été l’étincelle qui allait mettre le feu à toute la plaine de l’art lyrique du XIXe siècle. Et c’est en Italie, bien sûr, que nous sommes allés chercher ce Nabucco, dans son festival sans doute le plus emblématique, celui des Arènes de Vérone. Surtout, ce Nabucco mis en scène de manière à la fois audacieuse et profondément juste par le français Arnaud Bernard, qui situe l’oeuvre à l’époque du Risorgimento, avec un clin d’oeil au Visconti de Senso, renouvelle complètement l’image parfois un peu « pompier » de ce qu’a pu être Vérone. La direction d’un grand habitué de Vérone, Daniel Oren, la présente ardente de Susanna Blanchini en Abigaille grand format ou de George Gagniotze dans le rôle-titre, tout concourt à un spectacle verdissime !

INTRIGUE
L’action se déroule à Jérusalem et à Babylone en 586 avant Jésus-Christ. Nabucco, roi de Babylone, a triomphé des Hébreux. Zaccaria, leur grand prêtre, menace de tuer Fenena, fille de Nabucco, s’il ne renonce pas à ses menaces impies ; Fenena aime par ailleurs Ismaël, neveu du roi de Jérusalem. Seule la foudre divine semble stopper Nabucco qui, en osant se proclamer l’égal des Dieux, tombe terrassé : l’esclave Abigaille, persuadée jusque là d’être la fille légitime du roi, profite immédiatement de la situation pour lui ravir sa couronne, s’emparer du pouvoir et l’emprisonner. Eprise elle aussi d’Ismaël, Abigaille condamne Fenena au supplice. Depuis sa cellule, Nabucco prie le Dieu des Juifs ; il sera finalement libéré par ses hommes et interviendra juste à temps pour empêcher l’irréparable, sauvant sa fille Fenena et libérant les Hébreux opprimés. Abigaille périt empoisonnée, non sans avoir imploré le pardon pour ses crimes et béni l’union d’Ismaël et Fenena.

REPRÉSENTATION À 19H30 PRÉCISES.
OUVERTURE DES PORTES À 18H45, FERMETURE DES PORTES À 19H15.


DIRECTION MUSICALE

Daniel Oren

MISE EN SCÈNE

Arnaud Bernard

COSTUMES

Arnaud Bernard

SCÉNOGRAPHIE

Alessandro Camera

DISTRIBUTION

Nabucco : George Gagnidze

Ismaël : Rubens Pelizzari

Zaccaria : Rafal Siwek

Abigaille : Susanna Branchini

Fenena : Nino Surguladze

Grand prêtre de Belo : Nicolò Ceriani

Abdallo : Paolo Antognetti

Anna : Elena Borin

DURÉE DU SPECTACLE

2h52 dont 1 entracte de 20 min

VOIR LES TARIFS

Représentations (date & lieu)

  • UGC De Brouckère - 13 septembre 2018 19:30 (VOstFR) NABUCCOComplet
  • UGC Antwerpen - 13 septembre 2018 19:30 (VOstAngl) NABUCCOComplet
  • UGC Turnhout - 13 septembre 2018 19:30 (VOstAngl) NABUCCOComplet
  • UGC Mechelen - 13 septembre 2018 19:30 (VOstAngl) NABUCCOComplet
Vers LES HUGUENOTS